LE PHALANGER VOLANT EN BREF

Le phalanger volant (Petaurus breviceps), aussi appelé par son terme anglais sugar glider, parfois traduit par planeur à sucre, planeur de sucre, sucre volant et sucre planant, est un petit marsupial planeur originaire d'Australie de l'est et du nord, de la Nouvelle-Guinée et de l'archipel Bismarck, également introduit en Tasmanie dans les années 1830.

Le phalanger volant est un petit possum, arboricole, omnivore et nocturne. Il mesure environ 16 à 20 cm, il est doté d'une queue légèrement plus longue que le corps, et pèse de 90 à 190 grammes. Son pelage peut arborer plusieurs variantes de couleurs (gris classique, black beauty, white face, white tip, leucistique, cremeino, mosaic, ringtail, cow ears, ruby leu et platinum pour n’en nommer que quelques unes) et son prix varie beaucoup (entre $350 et $1000) selon la variante de couleur et la rareté. Les oreilles du phalanger sont grandes, droites et dépourvues de poil. La queue est effilée et touffue, le museau est arrondi et court. Les yeux sont grands, foncés et varient en coloration (noirs, rubis ou rouges). Ce petit marsupial peut vivre de 12 à 15 ans en captivité avec de bons soins et une alimentation équilibrée.


Cependant, la caractéristique la plus remarquable du phalanger volant est les deux patagiums (membranes) issus du cinquième doigt du membre avant jusqu'au premier orteil du membre postérieur. Ils sont parfaitement invisibles quand l'animal est au repos en donnant simplement l'impression qu'il a perdu un peu de poids. Ils se voient immédiatement quand le phalanger volant décolle. Dans la nature, les patagiums sont utilisés pour planer d'arbre en arbre. Lorsqu’ils sont déployés, ils forment une surface aérodynamique de la taille d'un grand mouchoir. Le phalanger volant ne vole pas mais peut planer sur des distances allant jusqu’à 50 mètres!


Le terme marsupial signifie que les bébés (1 à 2 par portée, rarement 3) naissent embryons (à environ 16 jours de gestation), migrent jusque dans la poche ventrale de leur mère, se fixent à une des quatre tétines et se développent dans la poche maternelle jusqu’à leur pleine maturité, soit environ 65-70 jours. Les koalas, kangourous, wombats, des marsupiaux plus connus, se développent de la même manière que les phalangers volants, dans la poche ventrale maternelle. Les petits des marsupiaux sont appelés joeys et leur date de naissance est habituellement déterminée par la date où ils ne sont plus fixés aux tétines de leur mère, même s'ils sont hors-poche depuis quelques jours (OOP date - out of pouch date).


Outre une température corporelle plus basse (89°F~32°C) que les mammifères dits « placentaires », les marsupiaux ont aussi une anatomie très différente des autres mammifères. Comme les oiseaux, ils sont pourvus d’un cloaque, un orifice multifonctions, qui leur sert à faire leurs selles, uriner, s’accoupler et donner naissance aux petits joeys. La femelle a un cycle de chaleurs aux 29 jours, possède 3 canaux vaginaux, deux utérus, une poche ventrale verticale et quatre tétines, tandis que le mâle possède un scrotum antérieur, situé au-dessus du pénis, un pénis bifide (double comme la langue d’un serpent), situé dans le cloaque et qui n’a aucune fonction urinaire mais strictement reproductrice. Le mâle possède aussi des glandes sur la tête, le cou et près du cloaque qui lui servent à s'identifier, marquer les siens, ainsi que son territoire. Le mâle participe activement aux soins de sa femelle et de ses petits joeys jusqu’à leur sevrage complet, soit entre 8 et 10 semaines après leur sortie de la poche ventrale maternelle.

shutterstock_29291614-compressor.jpg
2019_07_11_Sugar_glider_distribution.PNG